Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2012

Gammes de couleurs, couleurs de gammes

Nouveau carnet de couleurs, le premier cahier édité en 2012, comme pour marquer d'une pierre blanche une nouvelle époque, celle de la fin des tendances et de leur influence... La mode est morte, vive la mode ! On efface tout et on recommence, de façon plus raisonnable, plus durable, plus consciencieuse, et surtout, de façon moins futile et moins capricieuse. On met les bureaux de style et leurs cahiers au feu, bien conscients que leurs tendances sont devenues vaines, sans fondement et sans écho. Que la monde de la rue ne les suit plus, ne s'en inspire plus... Qu'elles n'aient plus d'impact dans la vie quotidienne est un terrible désaveu pour les modeux. La réalité est que désormais, chacun est maître de son propre style, l'artisan de son propre look, le créateur de sa propre personnalité.
Les podiums, les fashion weeks, les défilés prêtent aujourd'hui plus à sourire qu'à inspirer, la mode n'est plus qu'affaire de spectacle et de spectaculaire, un …

Banc de couleurs

Du vandalisme artistique au design industriel, la frontière est parfois mince. Récent exemple en date à Toulouse, un banc public relooké à la station Barrière de Paris a tellement plu au constructeur qu'il a décidé d'inviter le malfaiteur à plancher sur d'autres modèles. Le résultat a été présenté du 22 au 24 novembre au salon des maires à Paris, un meeting important pour le marché du mobilier urbain. Le malfaiteur pourrait bien devenir le bienfaiteur de l'industriel. Il est d'ores et déjà le promoteur reconnu de la couleur en milieu urbain...
À l'origine de la forfaiture, Chat maigre, un artiste de la rue à qui l'on doit notamment la décoration de radars en couleurs et l'habillage des cabines d'ascenseurs du métro de Toulouse ligne B en 2008. Et si celui-ci a fondé avec un ami son entreprise de design KLD, ses happenings artistiques gardent la même tonalité. Il ne résiste pas au plaisir d'habiller d'autocollants de couleurs, les …

Couleurs de peau

Audacieuse opération d’extension et de restructuration, la résidence de jeunes travailleurs Diderot dans le XIIe arrondissement de Paris a livré en mars 2011 sa superbe livrée. Conçu par AASB (Agence d’Architecture Suzel Brout), l’édifice métallique se caractérise par la dilatation des espaces et un soin du détail rare pour ce type de programme.
Depuis le boulevard Diderot, la place de la Nation apparaît presque dans toute sa symétrie. Le Triomphe de la République au centre et les colonnes de l’ancien octroi du Trône de Nicolas Ledoux jouent la symétrie du lieu. Au 125 du boulevard Diderot vient donc d’ouvrir un foyer de jeunes travailleurs, inscrit dans une composition monumentale mais en tellement discret qu’il pourrait être invisible pour qui arpente l'artère.
L'édifice livré par Suzel Brout est au cœur du domaine de la Fondation Eugène Napoléon, conçue en 1856 par Jacques Hittorff. Le dessin en fut quelque peu malmené dans les années 60 par une construction niant toute hist…